mardi 28 octobre 2008

Grande théière

La pièce dans laquelle j'ai l'habitude de préparer du thé est orientée Nord-Ouest. La lumière du soleil n'y pénétre donc pour ainsi dire jamais. Sauf... quand mes voisins d'en face entre-ouvrent leurs fenêtres: par un effet mirroir, cela me renvoie le soleil juste dans ma tasse de thé! Plaisant...
Cela m'a permis de prendre quelques belles photos. Je les ai prises il y déjà plusieurs semaines, mais je trouve qu'elles font un bel écho à celles postées par Lionel. Le soleil bas de l'automne le rend plus apte à pénétrer nos habitations...
Récemment, je me suis remis à utiliser une grande théière de porcelaine pour préparer du thé. Depuis quelques années, je me la jouais "fondamentaliste" du gong fu cha : micro-théières fabriquées avec des terres super techniques, zhong, balance , chrono, bloc-notes... Je voulais me la faire "puriste". Matin, midi et soir, et même la nuit, parfois. La grande théière s'est donc vue reléguée, mise au ban, considérée comme une abération, un produit de l'incompréhension du colonisateur, une hérésie... bref, totalement infréquentable.
Et puis, là, j'ai eu envie d'y revenir pour plusieurs raisons... Envie de retrouver un rapport au thé plus simple et premier, de le reconsidérer comme une boisson ordinaire, plaisante, bienfaisante tant sur le corps que l'esprit.
Une simple boisson. Et plus essentiellement un incroyable objet de contemplation esthétique et sensuelle tel qu'il l'est devenu pour moi... Envie aussi de retourner aux sources de mon amour pour cette boisson, qui est bien antérieur à ma pratique du gong fu cha...
Y revenir encore pour des raisons plus pratiques. Ne plus passer un temps dingue chaque jour à infuser dix fois les mêmes feuilles, à refaire dix fos les même gestes pour boire quelques centilitres de thé... (avez-vous déjà osé comptabiliser le temps passé sur une session sérieuse de gong fu cha? Cela fait une bonne partie de la journée). Une autre raison pratique, et plus terre-à-terre, est de consacrer un peu moins d'argent au thé en buvant (un peu) plus souvent des thés bons marchés qui passent quand même mieux en grande théière qu'en gong fu cha...
J'ai donc demandé à mon revendeur favori de me conseiller quelques thés bien adaptés à ce mode de préparation... Mais en fait, je n'ai même pas trop regardé, j'ai choisi tout ce qu'il y avait de moins cher sur la carte. J'étais très curieux de voir comment seraient leurs thés les moins chers... Quelques rouges (chinois, bien évidemment) et un vert.
Et franchement, je suis agréablement surpris par ces thés pour grande théière: assez complexes et délicats sur les parfums, très équilibrés en bouche, tant au niveau des sensations que des saveurs, de la plénitude, de la rondeur... Bref, comme boisson courante, cela me satisfait plutôt. Mais, c'est évident qu'on est très loin de l'expérience donnée par certains Wulongs préparés en gong fu cha... Cependant, c'est rapide et facile à préparer (même si je dois un peu réapprendre à faire le thé avec une grande théière - je n'ai plus aucun repères concernant les paramètres! je dois tout redécouvrir...).
J'ai également fait quelques Wulongs (entrée de gamme de Dan Cong, rochers, tie guan yin...) en grande théière. Le résultat est aussi très intéressant. C'est très complet et "plein" au niveau de la liqueur, il y a beaucoup de "gras". La présence des notes de fonds "lourdes" est accentuée, le coté "saveurs" prend un peu le dessus sur les parfums les plus délicats, mais l'expérience est intéressante. On a toutes les données du thé en même temps. J'ai aussi remarqué qu'avec ce genre d'infusion on avait aussi une très belle persistance en bouche de la liqueur...
Pendant longtemps, j'ai eu tendance à penser que le gong fu cha avait un meilleur rendement, qu'il permettait d'infuser plus de thé avec une certaine quantité de feuille. Après expériences, il me semble que ce ne soit pas aussi évident que ça de donner la priorité au gong fu cha sur ce point... je dirais que pour les thés peu complexes et/ou qui s'épuisent très vite après quelques passages, ce n'est pas la peine de s'emmerder à les faire en gong fu cha.
Concernant les thés verts, revenir vers des thés plus simples m' a fait prendre conscience que je les appréciais "plus" que les thés verts "haut de gamme"... Avant de plonger dans le monde fascinant et complexe des Wulongs de qualité, je buvais surtout des thés verts, c'est donc une famille que je connaîs bien et que j'ai beaucoup fréquenté... Quand j'ai commencé à m'intéresser de manière sérieuse au Wulongs, je me suis de plus en plus désinteréssé des thés verts. Je préfère très clairement la caractère plus intense et franc des wulongs, leur incomparable mâche. Le côté raffiné, subtil, léger, délicat des thés verts de haute qualité fait que très rapidement ce genre de thé m'ennnuie. je n'arrive plus jamais à finir un paquet de thé vert avant l'arrivée des nouvelles récoltes... En fait, je les trouve trop insipides, pas assez présents, pas asssez francs. Oui, c'est fin, complexe, subtil et délicat... mais je n'acroche plus à ce genre d'expérience. Ca me plait pour 3 ou 4 dégustation, puis: Bof!... Pourtant, les thés vert ont un côté frais et désaltérant que j'apprécie beaucoup. L'achat d'un thé vert très bon marché (un Bi Yun Tian) m'a un peu reconcilié avec cette famille de thé. Curieusement, je trouve ce thé vert à une dizaine d'euros bien plus plaisant à boire que certains bien plus couteux que j'ai dégusté dernièrement: ce n'est pas réellement complexe ou très subtil, mais c'est frais, c'est rafraichissant, c'est franc avec une présence en bouche assez marquée, c'est bien fait, équilibré... Comme boisson courante, ça me plait.
Voilà mes impressions concernant les grandes théières... Un peu de bla-bla sur ce blog après tout ces posts (paresseux) de photos!
Je vous rassure, si besoin, que je ne suis pas prêt à arrêter les gong fu cha pour autant (je continue à en faire au moins un par jours). J'essaie simplement de ré-aménager dans ma vie une place pour une "autre" pratique du thé. Plus simple, plus fonctionnelle, plus pragmatique, tout en étant agréable quant aux résultats.
*

13 commentaires:

lionel a dit…

Joli témoignage sur ton cheminement dans le monde du thé...Moi aussi je suis entré dans le thé via la grande théière - en fonte en l'occurence, bouilloire donc plutôt - et ma grande théière - alias la théière en gres marron de la M3T 30 cl dite "wendan" - reste mon compagnon du quotidien, surtout au petit dej...
J'y fais surtout des rouges, chinois, indiens mais aussi des wulongs et rochers simples. J'en suis toujours satisfait.
J'ai aussi l'impression que le GFC donne parfois l'illusion qu'il va transcender un thé au delà du possible, alors qu'un thé modeste restera +/- modeste meme preparé de la meilleure façon en GFC. Donc comme tu dis pourquoi s'emmerder à la faire en GFC ?

PS : sur tes conseils et ceux de Flo, je viens de passer commander pour du qi lan 3 et une galette 36 ;)

Philippe a dit…

Belle photo et analyse intéressante. Ceci dit, j'aime autant le thé que le matériel qui permet de le préparer, c'est pour cela que je donne tant d'importance au Gong Fu Cha. En effet, il nécessite tout une dinette !! La grande théière c'est bien sympa mais on a vite fait le tour si j'ose dire.

Thomas a dit…

c'est vrai que la grande théière on en fait plus vite le tour et qu'elle permet beaucoup moins de jouer sur les paramètres que le GFC. Mais elle est, de toute façon, destinée à des thés dont on fait vite le tour même quand on les fait en GFC, ou au rouges (que je n'apprécie pas vraiment fait en GFC... mais j'ai jamais trop insisté)

Je comprends aussi le plaisir qu'il y a utiliser ses théières à GFC même pour des thés modestes, cela m'arrive aussi juste pour dire de les mettre au travail le plus souvent possible... (car cela leur fait le plus grand bien de servir le plus souvent possible)

Mais pour le petit déj, la grande théière s'impose, de même quand on a peu de temps et que le besoin d'un petit thé se fait sentir

Parfois sortir toute la dinette, c'est un "vrai parcours du combattant" comme philippe l'avait fait remarquer il y a peu...(de plus qu'après il faut tout laver et ranger)

T.alain a dit…

"je dirais que pour les thés peu complexes et/ou qui s'épuisent très vite après quelques passages, ce n'est pas la peine de s'emmerder à les faire en gong fu cha."
Voila du naturel,pas snob et pas "prout",ça me plait vraiment cette façon que tu as de "reabilité" des thés un peu déchus du fait qu'ils soient modestes en GFC,de les boire pour ce qu'ils peuvent donner et non pas pour ce que l'on espere un peu faussement d'eux.
bien sûr ce n'est pas le même plaisir mais ça reste tout à fait acceptable et même agréable.
Merci encore...joli billet...

flo a dit…

tout est dans l'appréciation de la taille.

une kyusu de 21cl m'est une grande théière. Ma porcelaine de 30cl m'est devenue trop grande. Ma grosse terre de 30cl en revanche reste à la bonne taille. Mes premières théières, de 13cl, sont maintenant bien grandes ; mais ma boule noire de 14cl est une petite théière.

j'aime beaucoup Bi Yun Tian (He Feng Fu Xi est très bien aussi). Mais, même "sans façon à la façon grande théière", je le fais en zhong, lequel me sert, bien souvent de grande théière.

Philippe a dit…

>>"Voila du naturel,pas snob et pas "prout""

Voilà un raccourci un peu curieux... Gong Fu Cha ne rime pas nécessairement avec snobisme ou alors nous le sommes tous un peu plus ou moins, non ?

ginkgo a dit…

je trouve intéressant la démarche de bouger ses propres paramètres et manière de faire ce qui permet de se réapproprier des choses, de découvrir ou re-découvrir des parfums et des goûts, ...
je rejoins 1 peu Flo car qu'appelle-t-on "grande théière" ??? ça va être différent pour chacun ! pour ma part je change pas mal la grandeur de la théière et j'ai vu aussi que tout dépend des moments et de mon travail . Il y a le thé qui "accompagne" mes activités , je n'analyse pas trop ses parfums et là je peux utiliser une théière de 30 ou 40 cl mais aussi une de 15 cl oû j'infuse plusieurs fois les feuilles (2fois pour les thés "ordinaires"). J'apprécie aussi ces thés ordinaires, j'ai 1 excellent Lung Jing pas cher qui est super ! mais quand j'ai du temps et que je peux faire le thé vert Bai Lu de chez TM, c'est autre chose et j'apprécie !et puis la grandeur et forme des coupes et bols a aussi tout son charme ...

Thomas a dit…

<< Voilà un raccourci un peu curieux...>>>
Je n'ai pas eu l'impression en lisant le commentaire d'Alain qu'il faisait une équation entre être "snob" "prout-prout" et le Gong fu cha...
Il m'a plutôt semblé qu'il voulait dire que c'est un peu snob de dénigrer les thés basiques et bons marchés, ainsi que les manières plus basiques de les préparer...

bon, j'ajouterai une petite note "snob" à mon article, en précisant que je veux bien boire des thés bons marché en grande théière mais pas qui viennent de n'importe où... je doute fort que tout les thés bas de gamme du marché me satisferaient, la plus grande majorité des thés à bas prix du commerce sont dégeulasses, et ne valent même pas leur prix très bas...


Concernant la taille:

tout est question d'appréciation et surtout de rapport d'utilisation à l'objet.

Ainsi, comme le fait remarquer Flo, une théière de 14 cl peut être plus petite qu'une théière de 13 cl, de même qu'une 30 cl peut être de bonne taille, et une 30 Cl être beaucoup trop grande... C'est tout à fait logique !!! n'est-ce pas? :-))

Ici en parlant de grand ethéière je fait référence à une 60 cl. Ce qui est une ééénnnooooorme théière... Mais cela m'arrive aussi d'utiliser le Zhong comme une grande théière en y mettant une petite pincée de feuille que j'infuse quelques minutes, et je fait parfois la même chose avec des théières à GFC de 15 Cl.
Un zhong de 25 cl me sert parfois de grande théière (c'est pas évident à manier...)

Puis, même en GFC, certains thés se prêtent plus que d'autres à être infusés et bus avec une grande quantité, par exemple cela n'a pas beaucoup de sens de faire un Gao Shan ou un TGY dans une théière minuscule car les feuilles ne pourrait même pas s'y ouvrir... mais aussi parce qu'on a le goût pour boire beaucoup de certains type de thés amlors qu'on est plus vite rassasié avec d'autres.

aussi, il ne serait peut-être pas impossible d'utiliser une très grande théière en terre de 30 cl pour un gong fu cha, au cas où on aurait beaucoup de convives à servir... (faut voir)

flo a dit…

exactement : il y a la taille et il y a le "concept" grande théière.

La taille : notre perception variera au fil de notre vie de buveur. Selon la feuille du thé infusé, aussi (l'exemple du gao shan cha est le meilleur exemple ! pour un tel thé, une contenance minimale sera plus grande que la contenance minimale pour un bout de carré 4 par exemple --il y a aussi une question de rendu : il y a une concentration aromatique de liqueur en dessous de laquelle on ne peut descendre sans perdre un certain "optimum").
Cela dit, j'ai bien compris que par grande théière on entend une contenance qui tourne autour des 50cl. ça peut être 30, ou 60. Avec un tel volume, on met 3 ou 4g et on infuse 3 à 6 mn. Le résultat est un totum "complet". On n'obtient pas la même chose avec 2g pour 10cl et un temps allongé.

Le "concept" :
là c'est le geste, le côté "cool", facile presque, le fait de privilégier une approche qui n'exige pas de se concentrer, qui consiste à faire de son thé une boisson plus qu'une liqueur. cette approche, on peut aussi l'avoir avec les ustensiles du gong fu cha et certains thés. D'ailleurs, quand on fait 3 infusions en démarrant à 3mn en 30cl (ou 60) avec les mêmes 3 ou 4g de thé, n'est-on pas dans un mix traitement en gfc(liqueur)/traitement en boisson ?

il n'y a pas de frontière imperméable. reste que la grosse contenances ("objectivement" parlant) donne un résultat "boisson" optimal.

On pourrait penser que la grosse contenance est dédiée aux thés plus "bas" ou un peu fanés-mais-encore-buvables. Ce n'est pas exactement ça, et tu as raison de revaloriser ce point. Il y a des thés qui sont de bonne qualité et se prêtent très bien à une extraction "complète" (tous les parfums représentés en une étape, et pas analytiquement & en succession) en grand et long format ; il y a aussi des thés qui se comportent aussi bien en mode "analyse" (gfc) qu'en mode "synthèse" (grande théière)... d'autres que l'on préfèrera en l'un ou l'autre mode.. et d'autres thés qu'il vaut mieux ne pas infuser :D

je devrais, pour me bousculer un peu, tenter le travail en 60cl :)
perso je suis plutôt branchée sur "le maximum du temps le plus bref par rapport à la contenance mimimale, pour la densité aromatique optimale" donc ça me fait pencher pour les formats que je perçois petits, mais après tout c'est une approche que l'usage d'un format délibérément grand n'interdit pas, ça doit être un challenge intéressant.

T.alain a dit…

-Je voulais aussi dire que cet article me parraissait assez spontanné,écrit façon "cri du coeur",Tarzan aime grande théière parce que bon pour Tarzan...(avec plus de raffinement que Tarzan quand même) loin de moi l'idée d'associer snob (qui est malheureucement l'anagrame de "bons") et GFC...de plus je rattacherai d'avantage snob à un état d'esprit plutôt qu'à une technique.
Je trouve aussi à cet article un bon sens pratique, un côté terrien,authentique.

-"mais pas qui viennent de n'importe où..." ça ,c'est bcp plus réaliste que snob...

-"le maximum du temps le plus bref par rapport à la contenance mimimale, pour la densité aromatique optimale"
j'ai cru lire ailleurs,dans une autre vie, peut etre dans un rève qu'il y avait des "etres irremplaçables"...en est-il de même pour certaines phrases?
J'ai bcp à apprendre et il me plairait bcp de t'offrir,en toute amitié, dans un avenir proche...,un thé dans un endroit connu de tous,pour le plaisir -entre autres-,de te voir faire le thé....Merci encore Flo de nous régaler de tes mots (je suis fan en petite ou en grande théière)...

flo a dit…

oui, c'est vrai que dit comme ça c'est pas... intensément clair :DD

mince, je me relis, ma phrase patine c'est vrai !
mais comme il y a plusieurs paramètres qui sont liés les uns aux autres et qui n'ont chacun de sens que par rapport aux autres... enfin bon bref voilà :D

bon alors on se dit à très bientôt je te raconterai ça plus concrètement (on en avait déjà un peu causé chez toi quand on parlait des temps d'infusion)!

:))

Julien a dit…

Bonjour,

Il me semble que cette théière se prénomme "Diapason" si je ne fais pas erreur sur le fournisseur.

Est-ce le modèle 30 ou 60 cl ?

Merci et bonne continuation, j'adore ton blog Thomas !

Julien

Thomas a dit…

c'est bien la théière à laquelle tu penses, modèle 60 cl
Un excellente qualité de porcelaine