lundi 1 septembre 2008

Xishi

Voilà les photos toutes fraiches, faites il y a quelques minutes, montrant ensemble mes théières de forme Xishi... La Taiwanaise de Yang Wen Ji rencontre sa cousine Chinoise...


La forme de théière appelée "Xishi" est une des plus courante. C'est une de mes préférées.
A la fois moderne et intemporelle, simple et fonctionnelle, je trouve que c'est une des formes les plus réusssie parmis les formes "classiques" des théières.
Ce qui est intéressant ici, c'est de voir que la reproduction d'une "forme classique" n'interdit pas la créativité du potier. Au contraire, il y a une place pour le tour de main de l'artiste qui va donner une personnalité unique à la pièce réalisée.
On peut comparer la réalisation des détails de ces théières: les courbes du corps, l'arrondit de l'anse, le bec verseur, la boule du couvercle... chacun de ces détails essentiels témoigne d'une individualité et donne un caractère singulier et attachant à la pièce.
J'ai aussi mis sur une des photos une troisième xishi, celle-là faite en grande série, d'une manière qui doit, je suppose, être assez industrielle vu le nombre d'exemplaires de cette théière qu'on peut voir sur la blogosphère... Elle n'a pas le même charme, cela se voit tout de suite, c'est un peu comme voir une Ferrari garée à coté d'une bagnole ordinaire...
***

8 commentaires:

flo a dit…

superbe !
merci :)

c'est vrai que l'on voit bien que ta Yang Wen Ji est bien ventrouillette aussi, mais avec un ovale, alors que l'autre est un peu plus "poirue" dans la ligne d'ensemble.

(les boules noires sont plus étirées en hauteur)

très beau binôme.

c'est très intéressant de regarder la polarité du mouvement : on a une forme ronde au départ ; on dirait que le travail du potier a consisté à chercher la rupture autant que possible (création d'accidents fondus dans la ligne), tout en se donnant pour contrainte de maintenir la ligne directrice "ronde". résultat très dynamique dans les deux cas --j'ai une petite préférence pour la "dynamique Yang Wen Ji" toutefois (une dynamique que l'on retrouve sur d'autres de ses théières, elles pas du tout rondes)

lionel a dit…

Superbe !

Elle date de quand la version chine continentale ? Car si elle est un peu ancienne, faut reconnaitre que le potier a fait preuve d'audace et de modernité pour son temps dans la travail des details deja souligné par ailleurs par flo (l'anse, le bec etc...).

Perso parmi toutes les formes xishi que j'ai vues, c'est celle de Philippe que je prefere (cf son tout premier message de bienvenue sur son blog) : une nuit sur 2 je rêve de ma theière chocolat, une nuit sur 2 de cette xishi si audacieuse !

Thomas a dit…

La date?

Je n'ai absolument aucune idée de l'époque à laquelle cette théière a été faite... je ne pense pas qu'elle soit très ancienne. Mais comme il semble qu'elle soit en Zhuni, elle ne doit pas non plus être très récente...

Ce serait instructif de savoir quand a été créé ce type de forme...
c'est vrai que la Xishi a une esthétique très contemporaine par rapport à notre référentiel historico-ésthétique occidental.
(celui de la Chine est différent: quand on voit certaine céramique de l'époque Song, 12-ième siècle, elles sont bien plus moderne et audacieuses que ce qui se fait actuellemnt en céramique...)


La xishi de Philippe qui est aussi de YWJ:
je la trouve aussi très belle, c'est aussi une très belle variation de la forme classique. Assez différente des deux miennes au niveau de la courbure de la sphère, de la anse , du bec.
J'ai aussi beaucoup fantasmé sur elle... j'attends avec impatience que Philippe nous la remontre plus en détail...

Mais je ne voudrais pas vexer mes théières en faisant trop de compliments à une de leur consoeur, car j'ai l'habitude de leur dire très souvent que de toutes les Xishi que j'ai pu voir ce sont ELLES les deux plus belles...

Philippe a dit…

Sympa ! Moi aussi j'aime cette forme simple et sobre.

Thomas, quelles sont les contenances de tes théières ? C'est une "terre épuisée" la zhuni ? De la M3T ? Si oui, je la connais, je l'ai eue en main, elle est géniale.

Lionel, je t'avais proposé un jour d'échanger celle que tu adores tant contre ton autre taïwanaise (la rouge) que j'aime bien également mais tu ne voulais pas... En même temps, je ne suis pas certain que je serais encore d'accord car c'est vrai que cette petite boule est vraiment étonnante !

Thomas a dit…

Oui, la petite est une "terre épuisée"
(elle a beaucoup bossé, et bosse encore beaucoup, cela lui arrive donc d'être "épuisée"...)
Contenance entre 7 et 8 cl

Tu as du l'avoir en main alors...
Moi dès que je l'ai eue en main, j'ai tout de suite compris que je devais la prendre pour ne pas le regretter par après (bien que son tarif était bien au-dessus de mon budget escompté). Elle est géniale.

La grande de Yang Wen Ji fait entre 14,5 et 15 cl (selon que l'on mette ou non le couvercle)

Philippe sais-tu pour quel type de thé a été conçue la terre de ta Xishi de YWJ?
L'intérieur présente-il aussi un aspect très différent de l'extérieur?

T.alain a dit…

Splendides
et très bien mises en scène...un beau ballet avec des magnifiques danseuses étoiles...
ça fait effectivement rêver
Toutes ont beaucoup de charme,elles sont vraiment toutes belles et irrésistibles.Très belle collec...

Thomas a dit…

Merci Alain,

la "mise en scène" n'était pas préméditée.
j'ai fait les photos des théières selon différents angles puis je les ai postées sans trop réfléchir à un plan précis, ensuite, une fois en ligne, je me suis apperçu que cela faisait comme une mise en scène qui racontait une histoire à la manière d'un ballet... C'est un peu le fruit du "hasard" ou d'un procès non-conscient.

En tout cas cela me fait plaisir que tu voies aussi les choses de cette manière.

T.alain a dit…

Au moins là on voit bien que c'est pas de la terracotta!!!(joke)